Je me suis dis que j'allais écrire un long billet sur le relations humaines, les facilités comportementales induites par Internet, par la distance en fait (tous coupables, même moi, en résumé). Et puis non. J'ai décidé de ne pas être barbant ce matin. Je vous épargne donc une difficile lecture qui de toute façon n'aurait rien apporté. Je vais être plus léger (grrr.. qui a pensé régime ?) et verser à la place dans les futilités désordonnées.

Mon T-shirt est rouge. Je suis en noir et rouge. C'est con, quand même, de préférer le bleu et de porter du noir la plupart du temps!

Ce matin, le boss n'est pas là, peut être qu'il récupère d'une cuite. Cuite pour oublier que ses employés se barrent. Pour oublier que s'ils se barrent, c'est avant tout pour le fuir lui. Mais tout à coup, je doute. Il ne devinera jamais les véritables raisons.

Adossé à mon écran, il y a le calendrier 2005. C'est un calendrier de Nouvelle Calédonie. Pour septembre, l'intitulé de la photo est Case traditionnelle, Lifou. La photo montre effectivement une case. Pour ceux qui ne le savent pas, une case est une sorte de petite cahute traditionnelle en Nouvelle Calédonie, faite principalement de bois et de paille. Elle est un des éléments clef de la culture autochtone. Mais revenons à la photo. Cette case est entourée de cocotiers, de grands cocotiers, élancés, et projetant au sol une ombre du plus bel effet, pour contraster avec leurs têtes qui chatouillent le ciel, nuageux, mais pas trop. Derrière la case, derrière les cocotiers, il y a la mer. Une mer bleu, bleu comme le ciel, lipide, cristalline. Normal. C'est beau, Lifou.

Trois futilités, c'est suffisant ?