Ces derniers jours ont été productifs en mattage de DVDs... En vrac:

My Man Godfrey (Mon homme Godfrey), est une excellente comédie de Gregory La Cava, un N&B de 1936, avec notamment William Powell (un vraiment grand acteur) et Carole Lombard (elle aussi assez convaincante). Ça rafaichit les neurones, c'est entraînant, un peu théâtral, et correctement ficelé. A VOIR.

Charade, une toute aussi excellente production N&B de Stanley Donen, tournée en 1963. Il y pousse une intrigue Américaine dans notre bien beau pays, la France. C'est très bien rythmé et l'intrigue, bien que classique avec ses malfrats, son butin caché et sa veuve innocente prise à parti, est vraiment prenante. A VOIR.

Dans un tout autre registre, je suis resté perplexe devant H Story, un film du réalisateur Nobuhiro Suwa (2001), dont l'histoire est le tournage d'un remake du fameux Hiroshima, mon amour. On y découvre une Béatrice Dalle plutôt repoussante, jouant les actrices tourmentées. Le film est de plus coupé avec des images d'archives sur Hiroshima et des fausses (?) interview du réalisateur du remake. Dommage, je n'aime pas, malgré certaines scènes vraiment intéressante.

J'ai apprécié le film Yi yi d'Edward Yang (2000), un film de moeurs sur les changements culturels de la société chinoise, au travers d'un personnage clef touchant (je m'y retrouve, peut être) sur la classique crise de la quarantaine. Mais c'est une crise sage, sage dans le sens asiatique du terme. A VOIR (pour ceux qui apprécient les films asiatiques).

En plus léger, j'ai regardé Pas si grave, un film de Bernard Rapp (2003) Sympathique, mais sans plus. C'est un road movie sur fond d'interrogations identitaires : trois fils adoptifs, pour la paix de leur père mourant, se voient confiés une mission: retourner dans le pays d'origine du père (l'Espagne) pour y dénicher la statuette d'un vierge. Ajouter un peu de sexe, une pointe de mélo, secouez, c'est prêt!