Flux RSS

mardi 8 novembre 2005

Le problème des marques

Se créer une marque ombrelle, c'est bien: on dépose une marque, que l'on utilise ensuite dans le nom de son entreprise et pour nommer ses produits et services. Mais comment faire ? Il suffit de déposer la marque à l'INPI. Il faut alors payer la la redevance de dépôt (225 € minimum) et bien avoir en tête que le dépôt d'une marque n'est pas suffisant: l'INPI ne vérifie pas si la marque est déjà prise, ou si une marque similaire existe (c'est un peu tordu: deux entreprises peuvent avoir la même marque si elles sont dans des secteurs d'activités différents, sauf si une marque est connue à grande échelle). Bref, vous ne voulez pas prendre de risques ? Et bien il faut payer plus (bien sur) en demandant à l'INPI une vérification de marques voisines (environs 60 €) ou en passant par un cabinet de conseil.

Bref, c'est coûteux, mais nécessaire.

Un bon début, c'est d'utiliser IciMarques, qui permet de trouver une marque libre mais qui ne fait que des recherches à l'identique. Après avoir trouvé votre bonheur, un coup de Google permet aussi de se faire une idée sur l'utilisation de la marque que vous souhaitez déposer...

Externaliser sa téléphonie

Après l'externalisation du FAX, voici l'externalisation de la téléphonie! Il existe des opérateurs faisant de la terminaison téléphonique: ils hébergent physiquement les lignes télécom, et font le pont avec leurs abonnés par IP, en utilisant les protocoles IAX/SIP. Je n'ai trouvé que deux opérateurs intéressants pour le moment, Vtelecom et Wengo.

Vtelecom : 0.018 € pour les appels sur les fixes et 0.150 € pour les appels sur les portables en France. Il est aussi possible de relier un vrai téléphone à Internet avec un adaptateur, pour une somme d'environs 80 €.

Wengo : Appels illimités vers les fixes en France pour 7 € par mois, mais nécessite l'utilisation du WengoBox (prêtée), forfait 1h pour les mobiles: 7 € TTC par mois (3h: 18€ TTC). Il n'y a pas de frais d'engagement ou de résiliation, pas de durée minimale d'abonnement... C'est alléchant.

L'inconvénient, bien sur, c'est: plus d'Internet, plus de téléphone. C'est donc moins fiable que la téléphonie classique.