Mauvaise météo, un flemme monstrueuse (conséquence de journée de travail aussi morose qu'inefficace), début de toux, froid : dur dur, le WE!

Du coup, je préfère rester à la maison, pas au chaud, mais presque. Je suis quand même sorti hier soir pour faire de la photo de studio.

J'ai aussi terminé le bouquin Conte de fées à l'usage des moyennes personnes de Boris Vian, c'est un peu trop space. Mais cet écrit, à la base, n'avait pas vocation à être publié.

En DVD, j'ai (enfin ?) regardé L'Auberge espagnole de Cédric Klapisch (2002). J'avais beaucoup entendu parler de ce film, et j'ai été surpris, tant sur la forme assez narrative mais intéressante que le sur fond, qui plonge un peu quand même dans les eaux de la facilité de scénario. Mais bon, ça se laisse regarder gentillement. J'ai aussi regardé un DVD emprunté par Princesse à la Médiathèque: Das Testament des Dr. Mabuse, un film policier N&B allemand de Fritz Lang (1933) qui a été censuré à sa sortie, je me demande bien pourquoi. L'histoire est assez étrange: un génie psychopathe télépathe et fou, depuis sa cellule d'internement dans un asile psychiatrique, prépare l'avènement de l'empire du crime. Le jeu des acteurs y est en tout cas très expressif, théâtral même.