Antz (1998), un dessin animé de DreamWorks : une simple et menue foumie ouvrière peut-elle déjouer un complot visant à noyer toute la fourmilière ? En VO, la voix du personnage principale, doublé par Woody Allen, est excellente!

My Favorite Brunette (La brunette de mes rêves, 1947), un film pas super super de Elliott Nugent, avec Bob Hope dans un rôle de photographe-gaffeur (surjoué, c'est amusant au début, lassant à la fin) et avec Dorothy Lamour (très théâtrale, très académique) : un photographe profite de l'absence de son voisin de palier détective privé pour lui piquer la place et vivre une aventure des plus classiques : une jeune demoiselle apeurée, des gangsters sans foi ni loi, et un heureux dénouement.

The Hitch - Hiker (Le voyage de la peur, 1953), un cultissime road movie réalisé par Ida Lupino : un fuyard recherché par la police force deux automobilistes à l'accompagner au Mexique. Les automobilistes qu'il avait avant réquisitionné" sont morts d'avoir tenté de s'enfuir. Nos deux compères vont-ils survivre ?

His Girl Friday (La dame du vendredi, 1940), un sympathique film du dynamique Howard Hawks, avec le bien beau Cary Grant et la tout aussi intéressante Rosalind Russel : une histoire bien rythmée au plein coeur d'un journal, avec son chef éditorial véreux, sa journaliste toujours sur le coup, et leurs victimes sacrifiées sur l'autel journalistique.

The Most Dangerous Game (Les chasses du conte Zaroff, 1932), un film moyen où un grand chasseur, rescapé d'un naufrage, devient à son tour chassé. C'est une chasse à l'homme...

Last Tango In Paris (Dernier Tango à Paris, version non censurée, 1972), un film de Bernardo Bertolucci avec Marlon Brando et Maria Schneider, une histoire d'amour assez spéciale, bien par moment, dérangant par d'autres.

Gulliver's Travels (Les voyages de Gulliver, 1939), un dessin animé sympa, mais hélas gâché par une bande son et vidéo de très mauvaise qualité!

Le coût de la vie (2003), une bonne comédie française avec un casting assez impressionnant : Vincent Lindon, Fabrice Luchini, Géraldine Pailhas, Lorant Deutsch, Isild Le Besco, Claude Rich... L'histoire est celle de la relation entre les les gens et l'argent, et des gens entre eux. On y croise des riches trop riches, des pauvres heureux, des prostituées pragmatiques, un radin...

Second Chorus "Swing Romance" (1940), une comédie sympathique de H.C. Potter avec Fred Astaire (oui, il joue des claquettes dans le film) et Paulette Godard : deux hommes, deux musiciens cachottiers, et un femme désirable et désirée. Devinez la suite...

Juliette ou la clef des songes (1950), une belle histoire d'amour portée à l'écran par Marcel Carné, avec Gérard Philipe et Suzanne Cloutier. En provence, un homme est en prison, car il a volé pour offrir un WE de rêve à sa toute frîche dulcinée. Il s'échappe par le rêve. Mais le retour à la réalité va être glacial.

Les miracles n'ont lieu qu'une fois (1950), encore une histoire d'amour française, avec des morceaux d'italie dedans. C'est réalisé par Yves Allegret, et c'est avec la gueule d'ange Jean Marais, accompagné comme il se doit par Alida Valli. Le scénario, déchirant, est une histoire d'amour gachée par la querre de 40 : 11 ans après une brusque sépération, il est illusoire de vouloir retrouver le passé. J'ai beaucoup aimé ce film, car pour une fois, on y vois un homme fort et sentimental (ni un macho, ni une lopette, quoi!)

Eureka (2000), un beau mais trop long (3h30!) film de Shinji Aoyama, une oeuvre si ... humaine. C'est trop long à raconter, allez faire un tour sur Imdb si ça vous tente.