Dimanche, c'est jour de fête : j'ai donc matté avec Princesse un second film, The Snows of Kilimanjaro (Les neiges du Kilimandjaro, 1952), un film à succès d'Henry King que j'ai trouvé un peu trop long et mal compressé (mais ça, ce n'est pas la faute au film!) aussi bien en vidéo qu'en audio (il faut le faire, pour l'audio!).

Sinon, en ce dernier jour de vacances, ben je n'ai rien fait de bien remarquable. Mais chaque jour n'a pas beoin d'être marqué par un évènement extraordinaire, non ?