Cette fin de semaine a été attristante en terme de productivité : j'ai corrigé une foule de petits détails sous le capot et je n'ai surtout pas assez progressé sur le site web, que j'ai quand même mis à jour. Princesse m'a aidé en s'occupant de la présentation de la société.

Quand mon entreprise sera bénéficiaire (on l'espère tous, hein ?), je sous-traiterais le rédactionnel et les graphismes du site. C'est une tâche trop consommatrice en temps pour quelqu'un comme moi... pour un résultat incertain. J'ai encore la page d'accueil à faire, et je me demande bien ce que je vais pouvoir coller dessus.

Je me donne mardi soir dernier et ultime délai pour sortir la version officiellement présentable du site Web, et contacter l'antenne locale du réseau Entreprendre ainsi que l'Anvar.

Pour les investisseurs, j'annonce les conditions: il y a 100 parts sociales, et une part sociale vaut 800€. La session des parts sociales n'est pas libre, elle doit être approuvée par le détenteur de la majorité des parts sociales, c'est à dire moi (ce sera dans les statuts de l'entreprise). Je ferais un apport un numéraire et un apport en industrie (le logiciel) pour m'octroyer les parts sociales restantes.

Pour information, le logiciel développé en C++/Qt et Java fait plus de 10 000 lignes de code et selon la méthode COCOMO basique (paramétrage par défaut de l'outil SLOCCount de David A. Wheeler), il est évalué à plus de 250 000 €. Bien sur, ce n'est qu'un indicateur statistique de coût de développement, et c'est donc forcément un chiffre à prendre avec des pincettes.

Que les personnes intéressées se fassent vite connaitre pour plus de détails. Bien sur, je peux faire une démonstration du logiciel, il suffit de demander :-).