J'ai vu une une publicité de Dell où cette entreprise affirme être devenue leader en sachant dire non, basiquement pour avoir un processus ultra-optimisé, donc des coûts faibles qui permettent de se démarquer de la concurrence au niveau des tarifs. Je trouve cela tellement logique et de bon sens! Un des points clef de la réussite de Dell est d'avoir tout simplement choisi ses clients, en ne traitant essentiellement qu'avec ceux qui veulent bien suivre ses processus, dont le principal : l'achat sur Internet.

Ce n'est qu'en forçant un processus auprès de ses clients que l'on peut mettre en place dans sa propre entreprise des processus internes complets. C'est une belle théorie, mais j'ai hélas peur que cela ne soit applicable qu'à grande échelle, c'est à dire avec des grosses entreprises. Il faut avoir la capacité à dire : Si on bosse ensemble, c'est en suivant CETTE démarche et pas une autre.

Mais je reviens sur le choix des clients : je pense que c'est par contre un facteur essentiel de réussite. Je sais que les jeunes entreprises ont tendance à accepter tout et n'importe quoi pour tout simplement réaliser les premières ventes. Je suis convaincu que lors des premières années d'existence de l'entreprise, les deux tiers des prospects sont des clients potentiels dont le potentiel est surtout celui de faire perdre du temps (entre ceux qui veulent toujours en plus "cette petite fonctionnalité en plus" mais sans jamais vouloir la payer, les indécis qui enchaînent réunions stériles sur réunions stériles, les mauvais payeurs...).

Et trier, ça a au moins l'avantage de limiter les déplacements, et de ne pas dépenser des sommes astronomiques en essence. J'ai fait le plein en début d'après-midi, et pour 45 litres, j'ai déboursé pas moins de 58 euros. En parlant voiture, je devrais sûrement prendre une assurance pro. Mais ceci est une autre histoire...