Flux RSS

lundi 17 juillet 2006

Ceci est mon testament

Ceci est mon testament.

Il fait dans mon bureau 35,5°C et une telle température ici ne peut qu'annoncer l'apocalypse. Je pense qu'il ne me reste que quelques minutes à vivre. Par quoi commencer. Quel est le témoignage que je vais laisser ? Vais-je honorer amis et compagnons de bonne fortune, ou vais-je profiter de ces derniers instants pour médire ? Non, c'est trop classique, trop pompeux.

Ha, si, je sais ce que je vais vous offrir. Un secret. Un énorme secret.

Arg, qu'il fait chaud.

Ce secret, c'est simplement la méthode pour obtenir la pierre philosophale, pour transformer le plomb en or.

J'étouffe.

En fait, cette pierre, est est si facile à obtenir que vous n'en reviendrez pas.

Haaa...

Il

Révélation!

Dimanche, je suis allé à la basilique Saint-Sernin et j'ai eu une révélation. Non, je ne suis pas devenu croyant, et non, je n'ai pas assisté à un miracle ou succombé à une apparition. C'est juste que ...

... la température y était supportable.

Les idées se sont enchaînées dans mon esprit non sain à peu prêt dans cet ordre: - Il fait bon - Il fait meilleur que dans mon appart - Il serait donc plus facile pour moi de travailler ici - En particulier dans la salle au fond à droite, miraculeusement (mais si, le voila, le miracle!) épargnée par les touriste - Dés que j'ai un ordinateur portable, je passerais peut être quelques heures par jour ici à travailler!

Après réflexion, la basilique Saint-Sernin n'est peut être pas le lieu de travail le plus approprié. L'église du quai de la Daurade est bien plus calme, mais peu être plus chaude. A tester!

Dans la série...

Dans la série j'ai testé pour vous: se réveiller à 7h40 pour faire un footing matinal.

Mes impressions:
- C'est dur de se réveiller à 7h40 !!!
- C'est ennuyant de courir
- Mais que c'est bon de s'arrêter
- Et c'est encore plus bon de prendre une douche froide ensuite

Je retenterais l'expérience.

31 notes d'été 2006 : Jacso

Dans la cadre du festival 31 notes d'été (29 concert gratuits offerts par le conseil général et les communes d'accueil), j'ai été voir et surtout entendre samedi à Auterive le groupe Jacso, les protégés du défunt Claude Nougaro. Je n'ai pas trop accroché aux premières chansons, mais après une demi-heure de warm-up, j'étais sous le charme. Pour vous dire, je serais même prêt à acheter leurs CDs si je tombe dessus par hasard, ce qui est exceptionnel (moi qui me cantonne en général au fantastique monde du Jazz, avec quelques excursions dans le classique).

En parlant de classique, je vais m'écouter un morceau de la Pastorale, la 6° symphonie de Beethoven. Kleiber aux commandes, le passage sur la tempête fait frémir les tripes. Un grand moment.

31 notes d'été 2006: Jacso, Bankal Bal, La Chanca, Vrack, Compagnie Vendaval et compagnie Brazko, Les grandes bouches