Dans le cadre du festival 31 notes d'été 2006, je me suis rendu à Grenade-sur-Garonne pour assister à une représentation organisée par deux compagnies : Vendaval et Brazko (deux compagnies, mais les mêmes personnes!)

La soirée a été ouverte avec un spectacle chorégraphique, un mélange musique-danse-acrobatie qui manquait parfois de punch, mais qui en contrepartie offrait des moments fort intéressants, notamment sur un échafaudage. Ces moment étaient aussi forcément intéressants parce qu'ils permettaient de voir autre chose que les têtes des acteurs. Si les organisateurs me lisent un jour : PENSEZ à SURELEVER LA SCENE. Sinon, dés le troisième rang, on ne voit presque plus rien!

J'ai moins accroché à le seconde partie, purement musicale, où une demoiselle fort souriante et accompagnée de musiciens poussait la chansonnette à l'Espagnole. Sa voix ne collait pas avec le style, ce qui est d'autant plus navrant qu'elle a une belle voix!

Tout au long de la soirée, j'ai été intrigué par un instrument de musique que je n'avais jusqu'alors jamais vu : une sorte de caisse de résonance sur laquelle le batteur s'assied et qui, par la magie de l'acoustique aidée d'un micro à l'intérieur de la bête, fait ressortir la moindre manipulation sur ses faces latérales. Les possibilités sont riches : tapotements avec les doigts, tambourinades avec les mains, contrôle de la résonance avec les pieds... A entendre! (parce que bon, mon explication, là, elle ne casse pas des briques)

Halle de Grenade

Cette soirée a aussi été l'occasion de rencontrer Sensørie et Brol, deux blogeurs, deux pataphysiciens.

31 notes d'été 2006: Jacso, Bankal Bal, La Chanca, Vrack, Compagnie Vendaval et compagnie Brazko, Les grandes bouches