Place Esquirol. Je viens de sortir d'un RDV avec un assureur à la CCI. Très didactique, il a bien répondu aux quelques questions que je me posais sur l'assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) d'un éditeur de logiciel. Pour mémo, si vous faites de l'informatique, fuyez les mutuelles. Elles sont adaptées aux métiers de l'artisanat et aux particulier, mais pour ce qui est des nouvelles technologies...

Revenons place Esquirol. J'ai croisé un jeune homme impressionnant de tristesse. Ses yeux vides ancraient son regard dans le bitume, et ses épaules étaient tellement voûtées que j'ai compris l'expression porter le poids du monde sur ses épaules, même si elle n'était pas forcément adaptée à son cas. Il transpirait un mélange de désarroi et de résignation. Un coup de fil plus tard, je l'oublie et je marche direction l'Arsenal.

J'ai retrouvé Amandine et un de ses potes, Julien (un grand brun classe et ténébreux), pour manger un sandwich. La rue qui borde les terrasses de resto est bondée de jeunes étudiants. Forcément, ça me donne un coup de vieux. "Ne t'en fais pas, tu est encore un jeune ... entrepreneur" me dit Amandine. Ben voyons.