Hier aprèm, j'ai eu droit à une réunion avec les prestataires informatiques de l'entitée à qui j'ai fait la démonstration mardi.

Ce qu'il en ressort, c'est que ça leur fait mal de devoir intégrer un logiciel propriétaire dans cette prestation, et donc pour faire politiquement correct j'offre la licence logicielle et je me rattrape en gonflants les services, parce qu'on devient ainsi philosophiquement compatible. Franchement, ça me donne envie d'écrire tout un pavé sur la dangerosité d'associer affaires et philosophie (tout comme on n'associe pas la politique et la philosophie, c'est la raison de l'échec du communisme à la soviétique), que seul compte le résultat final pour le client (ça me coûte XXXX euros, ça répond à mes besoins et ça marche), mais je n'ai pas trop le temps, alors je vous épargne.

Pour revenir à la réunion, à part ce couac, il ne s'est rien dit d'extraordinaire, j'ai présenté l'architecture, on a papoté intégration, le bla-bla classique quoi. Mes interlocuteurs ont fait quelques suggestions fonctionnelles intéressantes, dont certaines déjà prévues, je vais du coup mettre à jour ma roadmap.

Sur ce, je vous laisse, j'ai (encore!) une autre réunion ce matin.