Je crois que j'ai fait une connerie. Une belle. Mais je ne vous dirai pas laquelle. Surtout que ce n'est pas de ma faute. Enfin, pas que. Je ne sais pas. Les raisons sont trop compliquées, je m'y perds moi même.

C'est de toute façon mieux que l'immobiliste, porte d'entrée à l'inéluctable.

Ca va secouer.

2007 va être une année pleine de challenges.