Dans une SARL, en cas de faillite, les associés ne peuvent perdre que leur apport initial.

Mais si le gérant est l'un des associés et qu'il est majoritaire, il a le statut de Travailleur Non Salarié (TNS) et à ce titre, il est personnellement engagé à payer les cotisation sociales afférantes à sa rémunération. En temps normal, c'est l'entreprise qui paye ces cotisations sociales. Mais en cas de faillite, c'est au gérant de mettre la main à la poche. Ca ne semble pas très logique, mais c'est comme ça!

Conclusion: En cas de difficultés, il faut toujours payer ses cotisation sociales avant le reste (reversement TVA, fournisseurs...).