Flux RSS

jeudi 29 novembre 2007

En vrac

Au menu de la journée:
- remise du plus gros devis de ma société (mais je doute qu'il soit accepté, hélas)
- lancement de la procédure pour obtenir un serveur Sun Fire X4150 ... gratos :)

Chuis crevé.

mercredi 28 novembre 2007

Présentation d'OpenSolaris à Toulouse par le GUSES

En fin d'après-midi, je suis allé à une conférence de présentation d'OpenSolaris, organisée par GUSES (Groupe d'Utilisateurs du Système d'Exploitation Solaris). Il n'y avait pas grand monde, mais quelle idée aussi d'organiser l'événement le jour de la soirée de l'asso Linux TouLibre et surtout à 18h30 en semaine. Mais bon, d'après un des organisateurs, trouver une salle n'a pas été facile...

Bref, revenons au contenu. J'ai fait un parallèle amusant entre la façon de procéder et ce que l'on trouvait dans les LUGs il y a quelques années : c'était intéressant, mais pas assez orienté besoin. Trop de slides sur l'histoire d'Unix, trop de slides sur l'organisation politique d'OpenSolaris... Que l'on ne s'y trompe pas, il y avait quand même des infos intéressantes.

Ce qui a finit d'achever mon parallèle, c'est un différent de point de vue entre un des évangélistes (maiiiiiis siiiiii ça tourne sur presque n'importe quel hard) et mon triste constat de la réalité (bha, niveau compatibilité, c'est presque comme linux il y a deux ans).

Sinon, presque rien à voir, je continue d'explorer OpenSolaris (Royale: je ne décrocherai pas :p) et le portage de la GED sur du 95% Sun (matériel, os, stack J2EE) continue.

samedi 24 novembre 2007

Netbeans 6 + Maven 2 + JAX-WS 2.1 : le trio infernal

Arg. J'ai passé trois heures à faire fonctionner de concert NetBeans 6, Maven 2 et JAX-WS 2.1, trois heures à tripatouiller de la ligne de commande et du XML pour que la partie serveur d'une application test fonctionne (SOAP, WSDL et tout le toin toin)

Conceptuellement, c'est beau :-)

Demain, j'attaque la partie client. Mmm que c'est bon de se casser un peu les dents sur des nouvautés. Youhou!

mercredi 21 novembre 2007

J'ai mes serveurs :-)

Les deux Dell SC440 ont été livrés ce matin. Je suis impressionné par les finitions (en comparaison avec le SC430) et l'ergonomie.

Par contre, j'ai maintenant deux GROS cartons que je dois planquer, sinon, Princesse va me faire une attaque ^_^ (j'ai la manie de conserver les emballages au cas où ... ça se soigne ?)

mardi 20 novembre 2007

Dell et UPS : l'échec d'Internet

J'ai commandé deux serveurs (SC440) chez Dell pour pouvoir tester en grandeur nature OpenSolaris et ZFS. L'avantage de ces serveurs, c'est que leur prix est outrageusement bas, à l'exception des options : commander les options sous forme de pièces détachées de qualité chez Materiel.net revient moins cher!

Le site de Dell va à l'encontre de toute considération pour le visiteur (la complète opposition de Materiel.net) : la navigation est leeeente, peu intuitive, hachée par des demandes de participation à des sondages, truffée d'offres spéciales cachées et sans aide comprative efficace. Il faut être motivé! Et les descriptions techniques sont risibles...

Voulant mes deux SC440 (dans mon ancienne boite, on en commandait des cartons entiers, et on a jamais rencontré de problèmes à l'exception d'un sous-voltage créant des dicfontionnement avec des cartes Digium), j'ai persévéré .. et passé commande avec ma carte Visa Business. Youpi, champagne.

Et non. Une semaine plus tard, les seules nouvelles que j'avais de ma commandes étaient des publicités spammiques de Dell. J'essaye l'interface du site pour voir l'avancement de ma commande: nada, elle n'est même pas trouvée. Je persévère et je trouve un formulaire de contact. Clic.

Le lendemain, Dell m'appelle. Ha oui, votre compte client n'a pas été validé, me répond mon interlocuteur. Ben voyons. Par une successions de coups de téléphone et de Fax, en moins de deux heures, je parviens à avoir un compte validé, une commande validée et le paiement effectué. Hééé bhé. Et surtout, mon interlocuteur me fait comprendre que si je souhaite passer commande, je dois passer par le téléphone. Comme si que le site Internet ne servait qu'à afficher les prix.

Ce matin, je m'absente une heure de chez moi et Ups en profite pour passer le livrer mes deux serveurs. Forcément. Et forcément aussi, ils ne pouvaient pas m'envoyer un mail hier soir pour me prévenir. Non non, les nouvelles technologies, brrrrrr. Et forcément encore, ils m'invitent à leur téléphoner pour convenir d'une nouvelle date de passage.

Téléphone - Internet : 2 - 0.

lundi 19 novembre 2007

AdWords : bilan suite à la première semaine

733 impressions (ciblage géographique)
9 clics
6,62 euros de coût total

Sur les 9 clics, un visiteur a rempli un formulaire, visiteur qui s'est transformé en prospect pour la GED suite à un coût de fil (je dois le rencontrer ce jeudi).

Pas mal!

vendredi 16 novembre 2007

Tiramisu @ zehome

Merci à tit-namour et à royale pour cette soirée :-)

mercredi 14 novembre 2007

Un peu de Dailymotion

Pendant que mon ordinateur mouline pour un client plusieurs dizaines de milliers d'adresses, je trainasse sur DailyMotion...

Bohemian-acid, un des meilleurs lipsync

Girl en mode Groovy

La prochaine fois, un peu de Tecktonik, ce truc de jeune pour fou donc bien.

lundi 12 novembre 2007

Boulet attitude

J'ai reçu la candidature d'un boulet.

1. Lettre type incomplète: car votre annonce pour un poste de [poste],. Mhoua ha ha ha ha. Mhouuu ha ha ha ha. Allez, encore une fois: mhouuu ha ha ha ha.

2. Et inexacte : parue sur le site de l'ANPE (ce que je ne ferai jamais)

Cette personne, se disant passionnée par l'informatique et ayant des compétences Postfix/courier/squirrelmail/clamav (et j'en passe), utilise pour candidater le mailer IMP de Free. Hum hum...

Je suis sympa, je ne vais pas divulger son nom, ce qui pourrait fortement nuire à son embauche :-D

dimanche 11 novembre 2007

Douce mort

Pour continuer en photo, et en N&B. Je redécouvre Lightroom alors je réactualise d'anciennes photos.

Triste Gaillac

samedi 10 novembre 2007

A la demande de tit-namour : Recette: Crumble aux pommes et pain d'épices

Tapisser le fond du plat avec des tranches de pain d'épice (compter les tranches). Découper si besoin les tranches, manger les chutes par gourmandise.

Faire cuire à la poêle 5 pommes coupées en demi-tranches avec une noix de beurre et selon l'envie un peu de sucre et de la canelle ou de la vanille. Ne pas trop cuire les pommes, elles ne doivent pas être "fondantes" (elle passeront ensuite 20mn au four).

Pendant que les pommes cuisent, faire griller une dizaine de minutes au four préchauffé à 250° des tranches de pain d'épice (nombre de tranches = 1/3 des tranches utilisées pour tapisser le fond). Surveiller régulièrement les tranches, elle doivent durcir, perdre leur flexibilité mais il faut les retirer avant qu'elles ne crament.

Une fois les tranches cuites, les passer au mixer, pour obtenir une cassonade grossière, et non pas de la poudre. Laisser refroidir.

Mélanger la cassonade de pain d'épices avec 150g de beurre, 60g de sucre et 60g de farine, un sachet de sucre vanillé et une pointe de cannelle. Le résultat doit ressembler à une pâte sablée grossière, il ne faut surtout pas fluidifier le résultat (ce qui arrive si on travaille trop le beurre).

Dans le plat, répartir les pommes sur les tranches de pain d'épice.

Puis recouvrir avec le mélange à base de cassonade. Ne pas aplatir le mélange sur les pommes, il faut un aspect vallonné. Qu'ça respire!

Enfourner dans un four à 180° pendant une vingtaine de minutes. Servir tiède, pas chaud, avec en option des boules de glace à la vanille.

IMPORTANT: comme pour toute recette, les ingrédients doivent être le plus possible à température ambiante, donc il faut penser à sortir le beurre du frigo suffisamment à l'avance.

(recette trouvée sur Marmiton, adaptée suite à diverses expérimentations).

Une journée extraordinaire

Pfiou, quelle journée!

J'ai fait quelques photos au centre ville.

J'ai croisé dans le métro tit-namour et royale.

J'ai aussi croisé dans le métro Nelly, future maman et maintenant prof à Muret.

Mais surtout, moi, Nono, je suis sciemment entré dans un magasin de fringues pour acheter un Jean et une chemise. Moi, dans un magasin de fringues. C'est fou. Incroyable.

vendredi 9 novembre 2007

Double creux (parodie de Christophe Willem)

Un Toulousain s'est sien amusé: Double creux :-)

mercredi 7 novembre 2007

AdWords

Ayé, j'ai un compte AWords, j'ai passé plus de deux heures à en comprendre les principales subtilités.

Première impression: c'est complexe, et tant mieux : ça élimine une partie de la concurrence qui ne saura pas en utiliser tout le potentiel

Seconde impression: pour des placements moyens (4-8eme place), mon CPC (coût par clic) est de 0,30 euros. Je vais raquer si je veux être en première place!

Troisième impression: avec le ciblage géographique et en éliminant le réseau d'annonce (AdSense), le nombre d'impression de la pub est assez faible.

Astuce: désactiver le réseau d'annonce (AdSense), il apporte un traffic peu qualifié

Maj: En une journée: 46 impressions, 1 clic !!! Méééééééééééééééééééééé...

Ma vie numérique

Grand chantier! J'ai décidé de regrouper toutes mes photos dispersées sur des dizaines de CD et DVDs. J'ai retrouvé plus de 7500 photos qui pèsent plus de 33 Go. Ca a été l'occasion de nombreuses séances de souvenir, de joie comme de regrets encore douloureux.

Du coup, j'ai repris mon 350D et je suis allé faire quelques photos. J'adore ça. Mais je n'ai pas le temps de m'y consacrer. Pffffffff.

Mon niveau a baissé, c'est effrayant.

lundi 5 novembre 2007

Le Fax, cette technologie innovante

Gedial, toujours à la pointe du progrés, a maintenant un ... numéro de fax.

J'espère que mon prestataire Popfax n'est pas le leader pour rien!

Z'avez un pote architecte ?

Dans le cadre du lancement d'une nouvelle offre de service, je recherche un ou deux architectes cobayes pour tester une solution de partage et de sauvegarde de fichier (gratuit pour eux pendant trois mois). Si vous connaissez un architecte qui pourrait être intéressé, prévenez moi! :-)

vendredi 2 novembre 2007

Le métro, cette caverne moderne

Il y a deux semaines j'ai été témoin d'une scène assez horrifiante dans le métro.

Pour vous mettre dans l'ambiance, imaginez l'homme des cavernes, à moitié vêtu de peaux, le torse velu et la mâchoire carré. Vous y êtes ? Ajoutez au décor un terrible hiver, des arbres noirs déchirants le ciel. Forcément, notre homme des cavernes a faim, terriblement faim, il n'a pas mangé depuis trois jours. Une traque, un lapin, une grosse pierre. Couic. Notre homme des cavernes courre à perdre haleine, pour se réfugier dans sa grotte. Quel festin, la chaire encore crue est lacérée par les canines affamées. La digestion sera difficile, mais qu'importe!

Quelques milliers d'années plus tard...

Une jeune femme potelée s'engouffre dans le métro, manquant de peu la dissection automatique des portes malignes. Après une rapide reconnaissance des lieux, elle se précipite au fond de la rame, pour être seule. A peine assise, elle plonge ses mains dans son cabas, et elle en ressort une canette de Coca-Cola. Un petit sourire furtif traverse ses lèvres. Tout en ouvrant le cylindre de 33 cl avec vitesse et dextérité, elle en approche ses lèvres qui rapidement forment un goulot hermétique. Les déglutissements sont rapides. Motel baiser qui a vidé la victime rouge en quelques secondes.

Témoin de la scène, je commence à esquisser les mots que je vais utiliser pour narrer cette histoire. Je me perds dans quelques tournures torturées, puis je regarde à nouveau la jeune femme.

Second choc.

Elle mâchait, que dis-je, elle faisant transiter dans son oesophage des mini sandwichs à une vitesse effarante. Mais ce qui m'a horrifié, c'était son regard sauvage, porteur d'une expression connue par tous depuis la nuit des temps : "Ceci est ma nourriture, si tu t'approches je t'attaque sans aucune hésitation".

jeudi 1 novembre 2007

Iomega UltraMax Pro : avis de consommateur : nullisime et instable

Pour les sauvegardes des données de compta/paye/administratif de mon entreprise, j'ai malheureusement acheté un Iomega UltraMax Pro 1.5 To, un boitier externe USB/eSata soit disant à destination des professionnels, avec deux disques configurables en Raid 0/Raid 1/JBOD. Mon objectif était d'avoir deux disques de 750 Go en miroir (Raid 1).

La notice ultra-maigre et la documentation sur le CD-ROM fournit sont risibles, il m'a fallu un certain moment pour réussir à configurer le boitier en RAID 1. Le Iomega UltraMax Pro était détecté assez alléatoirement sur mon MacBook, j'ai bien trop souvent branché/débranché le cable USB, allumé/éteint le boitier. Bref, c'est un début qui n'inspire pas confiance. Et pour sauver ses données, il faut avoir confiance. Raté.

J'ai fais quelques tests comparatif entre l'UltraMax Pro et mon vénérable Lacie d2 de 320 Go que j'ai acheté il y a plus d'un an. Le Lacie est 1,8 fois plus rapide que le Iomega en RAID 0 et il est 1,6 fois plus rapide que le Iomega en RAID 1 !

Et pour mon plus grand mécontentement, l'UltraMax Pro a réunitialisé la connexion USB lors d'un test, faisant échouer la copie d'un fichier de 3,3 Go. Demain, je vais voir le SAV pour rendre cette horreur.

Iomega, plus jamais.

Maj: J'ai acheté un Lacie Quadra de 750 Go que j'ai relié au premier (chaînage de disque) en FireWire 800, ça dépote :-)