Le jeune touriste Italien migre à Prague au printemps, par troupeaux de 15 à 35 individus. Fort bruyant (plus que les espagnols, c'est dire!), il aime se croire le centre d'attention des autochtones. Sa principale préoccupation est de subvenir à ses besoins vitaux en vaquant de tavernes en tavernes. Par accident, le jeune touriste Italien se perd parfois dans un monument historique. Ne pouvant alors se repaître, il piaille pendant un quart d'heure environ avec ses congénère pour adopter une stratégie de repli.

Les femelles ayant atteint la maturité sexuelle sont facilement identifiables par leurs ornements oculaires faisant référence au culte de la Mouche (voir ci-dessous les photos des spécimens). La distinction chez les mâles est plus difficiles, ces derniers pratiquant l'idéal de parfaite ressemblance. Ce comportement primitif est peut être à rapprocher de l'adoration du dieu Mode, assez répandu en Europe de l'ouest.