Flux RSS

mercredi 30 juillet 2008

Communiquer!

J'ai bien envie de mettre en ligne un site Web où les responsables des TPE/PME du secteur des TIC en Midi-Pyrénées pourraient publier directement et gratuitement des communiqués sur les événements de leurs entreprises (lancement de produit, contrats, participation à un salon, ...). Il y a quelques points à dégrossir (charte de bonne conduite, moteur de blog à utiliser...) mais ça peut, je pense, déboucher sur quelque chose de sympa. Chers lecteurs entreprenautes, ça vous tente de participer ?

Maj: C'est fait, j'ai recyclé un vieux nom de domaine: Manopsol : News des entreprises en Midi-Pyrénées. C'est en test, inscription ouverte à toute entreprise souhaitant participer.

mardi 29 juillet 2008

Tampon Encreur

Signe de maturité, ma boite a maintenant un tampon encreur. Ça ne rigole plus!

lundi 28 juillet 2008

Dank

Ils sont fort, les allemands. Et généreux.

J'ai récupéré sur un site de géniaux allemands du logiciel et des explications pour construire une surface multi-point capable de voir et modéliser les mains des utilisateurs, avant qu'ils ne touchent la surface. Il est donc du coup possible d'avoir des interactions bien plus riches qu'avec de "bête points".

J'ai trouvé le matériel nécessaire en cinq minutes sur eBay, il devrait être expédié de Hong-Kong dans la semaine. C'est beau, la coopération le pompage des bonne idées à la sauce internationale.

Webcam: checked

J'ai reçu la Webcam ce matin, le filtre IR devrait arriver dans les prochains jours. Je pense que vendredi le capteur IR sera opérationnel :-) J'ai créé la catégorie "Multi-touch" sur le blog, pour ceux qui veulent suivre spécifiquement cette aventure.

vendredi 25 juillet 2008

Mimigraphe

Je n'ai pas bien envie de bosser ce matin. Du coup, je dépoussière quelques photos.

Sud des Corbières, fin

mercredi 23 juillet 2008

Surface multi-point

Vous vous souvenez du gros buzz sur les surfaces multi-point ? Non ? Allez, un petit rappel de la chose:

Microsoft Surface - The Possibilities

TableTop Interaction

Voulant adapter mon système documentaire à ce type d'interface (dans une optique de différentiation), j'ai regardé ce qu'il y avait sur le marché. J'ai été déçu. Très déçu. L'acteur Toulousain présent sur le secteur est dans une optique fermée: ils ne vendent leur tablette qu'avec le développement de l'interface, et pour un prix si ridiculement élevé que je n'ose même pas l'écrire. Biiimp. Perdu. Tout ce que j'ai trouvé de potable, c'est made in Japan, et livré, avec la douane et tout et tout, ça revient à ... tadaaa.... plus de 15 000 euros. Je rêve.

Donc, j'ai surfé des heures durant pour comprendre les différentes technologies derrière ces surfaces multi-point. Première surprise, les principes de base ont presque 20 ans. Seconde surprise, il est possible d'en constuire une soi-même, il suffit d'être un peu bricoleur.

Marché balbutiant, prix pratiqué exorbitant, technologie accessible... ça ne vous dit rien ? Moi, ça me parle, ça me dit vas-y et ce d'autant que l'investissement est faible, et les conséquences d'un échec peu importantes.

Ma société construit donc en ce moment même un prototype de surface multi-point petit format (A3). En septembre, si j'ai réussi à résoudre les quelques challenges techniques, le prototype devrait avoir doublé de taille (format A2) et être assez aboutit pour demander une subvention qui financerait le design industriel (=passer du prototype au produit fini). Et si tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, fin 2008, je vends le produit à un prix maximum de 5 000 euros (avec SDK et programme d'exemple). Voila de quoi donner du piment aux prochains mois, non ?

Je recherche des entreprises qui seraient intéressées pour intégrer les surfaces multi-points à leurs produits/offres (genre: travail collaboratif, SIG, bornes publiques...). Alors si toi, lecteur, tu as des pistes, soit sympa :-)

I luv mah meadowz!

Après les lolcats, les lolmheuuuus!

mardi 22 juillet 2008

L'usine à Lego

Le webreportage Inside the Lego Factory montre une réalité impressionnante: une usine quasiment entièrement automatisée, pleine de robots, capteurs et autres machineries contrôlées par un ordinateur central et qui produit plus de 19 milliards de pièces chaque année. Ça, c'est de l'informatique industrielle!

lundi 21 juillet 2008

Mort et pas vif

Pire que l'euthanasie, je n'ai plus Internet@home, et ça devrait durer bien trois semaine.

Ouiiiiiinnnnnnnnnnn.

lundi 14 juillet 2008

Balade dans le sud des Corbières

Ce WE long a été l'occasion de visiter quelques mignons villages, des châteaux Cathares et une imposante abbaye... et de déguster quelques vins locaux, bien sur ;-)

jeudi 10 juillet 2008

M'en vais m'armer, moi... les petits cons de la Reynerie.

Ho les salaupiauds. Alors que je rejoignais ma voiture garée un peu loin pour cause de marché, je me suis fait aborder:
Comment tu t'appelles ? me demandent deux jeunes, un black et un beur de la cité de la Reynerie (ou proche)
Arnaud je réponds, pensant à une tentative de taxation de clope
Arnaud, donne moi ton ordinateur renchérit le plus jeune, sur un air fort menaçant
Non
Donne-moi ton ordinateur

Le petit con s'approche, devient dangereusement proche. Coup de semonce, je balaie mon périmètre d'un violent coup de poing. Le petit con recule. J'en profite pour sécuriser mon sac, en bandoulière. Je recule. Le petit s'approche, moins près, crache, s'éloigne. Les deux compères me suivent de 10 mètres pendant deux ou trois minutes, puis renoncent, allant pavaner sur le trottoir. J'ai hésité à foncer dans ma voiture et tenter de les écraser, mais ce n'est pas très propre. J'ai du respect pour le bitume.

mercredi 9 juillet 2008

Tête panoramique motorisée contrôlée par ordinateur pour de la photo

J'ai enfin trouvé LA solution pour avoir une tête panoramique motorisée et contrôlée par ordinateur pour faire des panoramiques:

- MotionCam MPH100
- Contrôleur Pan Tilt USB pour MPH100

Le tout pour la modique somme de 284 euros. Je craaaaaque ou pas ? J'ai vraiment envie de faire du Timelapse.

dimanche 6 juillet 2008

Composteur n°1

18 euros de fournitures, une perceuse-visseuse, une heure et un peu de sueur ont été les indispensables ingrédients pour la création de mon composteur, pompeusement intitulé n°1 (pour faire classe, comme les parfums haut de gamme Channel).

Ce composteur est mon premier vrai bricolage. Maintenant, je suis un homme, un vrai (au moins), un qui manipule des outils dangereux qui font peur (non ?) sans se blesser et en obtenant un résultat honorable. Mais j'avoue, je n'étais pas seul. Nous étions deux débutants dans cette tâche initiatrice. Nous avons construit deux composteurs, un chacun. Du bon travail d'équipe.

vendredi 4 juillet 2008

Ça s'en va et ça revient

Ça s'en va et ça revient, mais ce n'est pas fait de petits rien (quoi que). Ce vendredi a été la journée chèques : encaissement, émission, savants calculs... Le solde est positif, il fait beau, le WE bricolage approche (je vais construire mon composteur). Voila, rien de spécial à ajouter.

Bon, ce billet est un peu court, je vais donc partager avec vous un moment d'entreprise sympa, un entretien pour un stage en secrétariat. D'habitude, les apprenties-secrétaire que j'ai malmené interrogé semblent avoir échoué dans le secrétariat comme la mouche s'empêtre dans un pot de miel (c'est une image, hein). Mettez-vous un moment à ma place. Vous y êtes ? Go! Que voyons-nous ? Une jeune fille n'ayant pas de vocation et faisant secrétariat à défaut de mieux, histoire de gagner une petit salaire vite dépensé en gadgets inutiles au Carrouf du coin, rêvant de straces et de paillettes (merci les magazines People), définitivement malheureuse jusqu'à sa retraite (et au delà). Travailleriez-vous au quotidien avec une personne aussi peu motivée et déprimante ? Ben non (qui a dit oui ? toi, au fond, dégage). Donc, bye bye.

Mais lors d'un entretien j'ai rencontré une exception. Siiii. Une personne qui a un minimum de culture, qui semble aimer ce qu'elle fait tout en sachant se dépatouiller (l'autonomie, c'est primordial). Hééé oui. Ça existe. Je n'y croyait plus. Une lueur d'espoir... vite éteinte. Pour le stage, j'ai une entreprise concurrente, qui fait miroiter un potentiel emploi à ma lueur. J'ai (hélas ?) été honnête : je n'embaucherai de secrétaire que quand j'aurai un commercial productif, genre jeune hargneux qui mange au petit-déjeuner les restes des concurrents tout en étant le plus grand sauveur de la terre de mes clients.

En parlant de commercial, j'en cherche toujours un. Et j'offre une carotte à celui qui m'en dégote un capable de résister à la période d'essai. Quelle carotte ? Allez, 250 euros (je suis vil, je vous utilise, battez moi). Je posterai bientôt le profil recherché.