Je me suis horrifié. Deux fois.

Dimanche midi, malgré un soleil clément et sans raison aucune, j'ai marmonné Tiens, j'irai bien à la piscine. A la piscine! Alors que je déteste ça! Ce lieu bruyant où des êtres à moitié nus clapotent dans une mare pleine de germe et de chlore. Franchement, il faut être timbré pour seulement envisager de plonger seulement le gros orteil dans une pareille fange.

En parlant d'être à moitié nu, je l'étais quand je suis allé chercher à la remise un des quatorze DVD que j'ai regardé ce WE. Vous vous en foutez ? Et bien pas moi, quand je suis passé devant un des deux grands miroirs qui attendent sagement un champouinage avant d'être relogé dans la chambre d'amis. Je me suis horrifié une seconde fois. Berk berk berk. Je me vois dans la rue que je change de trottoir. C'est décidé, dés les vacances terminées, je m'impose un régime efficace (ceux qui prodiguent des putains de conseils sur la perte de poids et/ou le sport, je les dépèce)