Flux RSS

mercredi 30 novembre 2005

Sommeil

J'ai encore mal dormi. Je suis sur que le froid annihile mon légendaire et profond sommeil!

mardi 29 novembre 2005

Excellent billet d'Eolas : Où l'on reparle des banlieues

Je vous invite à lire l'excellent billet d'Eolas : je pense tout comme lui :-)

lundi 28 novembre 2005

Démanager, déménager, déménager...

Je viens de discuter à nouveau avec le gardien d'immeuble, et il m'a dépeint un tableau bien sombre du quartier. Je vous donne quelques fragments:

Dans mon immeuble, cet été, il y a eu 25 cambriolages (une porte, ça s'ouvre à la barre à mine)

Dans le quartier, il y a environs un dépeçage de voiture par jour, principalement dans les garages fermés. Dans mon garage, c'est assez actif. Dernièrement, une Twingo neuve a été complètement visitée, il ne restait même plus les roues! Je me demande si ma voiture ne serait pas mieux garée dehors!

Il semblerait que toute cette merde soit due à une bande organisée connue des flics (des gamins piquent pour revendre à leurs cadets), à La Gloire, à 500 mètre de chez moi. Les flics ne peuvent rien faire, ils ont même peur d'y aller. J'hallucine! Et avec Noêl qui s'approche, ça ne va pas se calmer.

J'en ai marre de voir au fil des années la situation se dégrader. En plus, ces connards de bureaucrates de Lamy ont décidé de nous couper l'accès à une des portes du garage fermé, parce que c'est administrativement la porte d'un autre immeuble, alors que les garages sont communs! De tout cela, je dis: si je peux, un jour, j'me casse. Et tant qu'à y être, j'me paye une maison dans un quartier-prison (surveillance, gardiens armés, à l'américaine) pour avoir la paix.

Grmpfff!

Foie gras de canard: on s'approvisionne!

Ce WE a été bien tranquillou, la seule sortie étant une ballade au marché du gras de Samatan dans le Gers : on a a acheté du magret de canard aux trois confitures, des cuisses de canard aux figues, des petits blocs de foie gras de canard, et enfin un beau foie gras de 600g dont une moitié va être congelée pour Noël. L'autre moitiée devrait bientôt être sacrifiée dans la plus scientifique des expériences : des tests culinaires. J'ai repéré une recette de terrine de foie gras au pain d'épice qui n'a pas l'air mauvaise...

jeudi 24 novembre 2005

Les patates cuisent...

CheckList du midi:

(X) Faire les courses pour le repas du soir
(X) Eplucher, couper et cuire les patates
(X) Préparer le cocktail
(_) Manger

J'ai presque tout fait :-)

MAJ: Les patates sont un peu trop cuites, mais bon, on va faire avec!

MAJ bis: (X) Mettre le Muscat au frais!

mercredi 23 novembre 2005

Rappel

Tit-namour, Huats et Royale, demain soir, 19h, c'est apéro puis tartiflette à la maison

mardi 22 novembre 2005

Split!

Je vais éclater mon blogs en une miriade de mini-blogs : perso, geek, films, etc etc... Enfin, quand j'aurais le temps :-(

lundi 21 novembre 2005

Entrainement

Parce que je suis gourmand, j'ai décidé qu'à partir du début du mois de décembre, je vais tester différentes recettes de préparation de foie gras (poêlé, au four, avec du pain d'épice, avec différents condiments...). Ainsi, pour Noël et pour le premier de l'an, je serais armé. Pour ce qui est du traditionnel vin blanc liquoreux mais pas trop sucré, je me suis fourni hier, lors de la rando des vins de Gaillac (15km de ballade, avec trois vignerons sur le chemin) : deux bouteilles, à 17 euros pièce (très bon, le prix est en conséquence). J'ai aussi acheté deux bouteilles de blanc sec, au prix plus raisonnable.

J'en salive d'avance!

Tartiflette

Tit-namour, Huats et Royale: vous êtes priés de me donner vos dispo pour une soirée tartiflette ;-)

Maj: Huats, c'est l'occasion d'apporter ton disque dur avec un rsync tout frais ... et de repartir avec mes DVDs de sauvegarde ;-)

vendredi 18 novembre 2005

Froid aux pieds

J'ai froid aux pieds, et c'est ennuyeux. Ce désagrément m'est retombé dessus, comme ça, en fin de matinée. J'ai bien tenté de conjurer le sort en rentrant à l'appartement surchauffé pour manger ce midi (des nouilles chinoises et deux tartines avec de la pâte à tartiner de Godiva), mais le répits n'a été que de courte durée. Ça m'obsède, et penser à mes pieds nuit non seulement à ma productivité (qui, il faut l'avouer, est aussi liée à ma motivation qui est en chute libre depuis ma démission), mais également à mon égo, qui se focalise exclusivement sur mes problèmes biologiques (et je ne parle pas de mon mal de ventre de ces trois derniers jours). Bref, en ce début de WE, je suis loin de la sérénité.

J'ai aussi remarqué que ma lassitude augmente graduellement ces derniers temps, qu'elle a presque atteint le seuil dit « Grmpfff ». Selon la très mouvante terminologie Nonotienne, cela donne : « Marre de je ne sais quoi en particulier, de tout en général, il ne faut pas me chercher des noises ».

jeudi 17 novembre 2005

Nooooooooooooooooooooooooooooonnnnnnnnnnnnn

Il semblerait que mon iPod soit mort. iPod, oh iPod, toi qui encore me susurrait de douces mélodies en début de semaine, te voila réduit au silence.

Saloperie de matériel! J'estime que pour le prix payé, ce n'est pas assez fiable.

lundi 14 novembre 2005

La poste et la monnaie

Saviez-vous que si vous voulez acheter UN timbre à la poste du Capitole, et que vous n'avez pas de monnaie sur vous, vous pouvez aller, comme martine, vous brosser ? Même à l'accueil, il n'est pas possible de transformer un petit billet de 5 € en piécettes. Ceux qui ont un compte CCP peuvent faire 20 minutes de queue pour retirer 4 euros de leurs comptes, les autres iront acheter une pâtisserie à l'extérieur pour casser leurs billets. J'ai un compte CCP, mais j'ai opté pour la pâtisserie, par gourmandise (il faut l'avouer) mais aussi parce que je voulais vitre rentrer à la maison ce midi.

Sur ce, je vous laisse, l'eau pour mes nouilles chinoises est bouillante.

dimanche 13 novembre 2005

WE morose

Mauvaise météo, un flemme monstrueuse (conséquence de journée de travail aussi morose qu'inefficace), début de toux, froid : dur dur, le WE!

Du coup, je préfère rester à la maison, pas au chaud, mais presque. Je suis quand même sorti hier soir pour faire de la photo de studio.

J'ai aussi terminé le bouquin Conte de fées à l'usage des moyennes personnes de Boris Vian, c'est un peu trop space. Mais cet écrit, à la base, n'avait pas vocation à être publié.

En DVD, j'ai (enfin ?) regardé L'Auberge espagnole de Cédric Klapisch (2002). J'avais beaucoup entendu parler de ce film, et j'ai été surpris, tant sur la forme assez narrative mais intéressante que le sur fond, qui plonge un peu quand même dans les eaux de la facilité de scénario. Mais bon, ça se laisse regarder gentillement. J'ai aussi regardé un DVD emprunté par Princesse à la Médiathèque: Das Testament des Dr. Mabuse, un film policier N&B allemand de Fritz Lang (1933) qui a été censuré à sa sortie, je me demande bien pourquoi. L'histoire est assez étrange: un génie psychopathe télépathe et fou, depuis sa cellule d'internement dans un asile psychiatrique, prépare l'avènement de l'empire du crime. Le jeu des acteurs y est en tout cas très expressif, théâtral même.

mercredi 9 novembre 2005

Du cerf à Flunch!

Ce midi, il pleuvait et je ne voulais pas trop me faire arroser. Je suis donc aller manger au Flunch. Coup de bol, ils faisaient un plat à base de cerf. Trop bon, j'adore ça :-) Par contre, j'ai pris une coupe de fruit au dessert, et les bananes avait un goût acide fort déplaisant. Je soupçonne qu'elles ont été macérées dans du jus de citron pour qu'elles conservent une belle allure.

A part cette anecdote, je n'ai rien de bien intéressant à raconter. En journée, au boulot, tout semble très long et chiant; et le soir, je prépare mon futur emploi. La routine!

Statistiques Octobre 2005

nono.niaouli.org : 7554 visites (+32 %)

carnet.niaouli.org: 994 visites (+12%)

Allez, encore un effort, je veux franchir la barre des 10 000 visites mensuelles sur mon serveur :-)

lundi 7 novembre 2005

Kill them all!

Ça craint pour la crédibilité de la France, les pseudo-émeutes des branleurs (1) de Clichy-sous-Bois et d'Aulnay-sous-Bois. Oui, mon billet n'est pas politiquement correct. Maintenant, ils tendent des embuscades à la Police et s'amusent avec des armes à feu. On envoie quand l'armée ? Je suis sur que nos militaires s'ennuient, et qu'ils seraient ravis de remettre de l'ordre dans ces zones de presque non-droit.

En parlant de droit, j'ai une anecdote: une copine, étudiante en droit, m'a raconté qu'un de ses profs a assisté à un vol dans une grande surface de la région Toulousaine. Sans se dégonfler, il va voir le gars qui avait 'échangé' son pantalon avec un modèle neuf, pour lui lire à peu prêt: Savez-vous que ce que vous venez de commettre est un élément constitutif du vol ?. Le gars l'a regardé, a haussé les épaules et a répondu que ce n'était pas grave. Le prof a prévenu qu'il devait signaler le vol, sinon sa responsabilité était engagée. Pas de problème, dixit le gars. Scandalisé, le prof est allé voir un vigile, qui lui a répondu On laisse faire. Encore plus scandalisé, le prof a insisté auprès des divers responsables, remontant jusqu'au 'grand' responsable de la grande surface. On lui a alors simplement expliqué que s'ils attrapaient le gars, le lendemain, une bande de quarante personnes viendraient et saccageraient tout. Alors, ils laissent faire. Le prof démoralisé, racontant cela à ses étudiants, leur a dit qu'il se demandaient si ce qu'il enseignait, ça ne servait à rien...

Je n'ai pas la TV, je suis peu les informations, et pourtant, loin du matraquage médiatique, je me demande de plus en plus si l'état ne devient pas incapable d'assurer son rôle premier : le sécurité des citoyens et de leurs intérêts.

(1) alias moi je suis malheureux j'ai pas de boulot et je ne suis pas intégré mais il est hors de question que je bouge mon cul pour tenter de m'en sortir, je suis un assisté en révolte, et de toute façon, c'est plus marrant de foutre le feu aux voitures, une minorité de la population banlieusarde. Cette minorité dessert l'image des "banlieusards" et elle pousse - hélas - à l'ancrage des préjugés envers les chômeurs et les descendants d'immigrés.

dimanche 6 novembre 2005

Pétage de ventre

Après avoir donné de ma chair de mon sang (je me suis coupé en préparant le potiron), j'ai eu droit à un repas vraiment sympathique: mise en bouche assez costaud avec du fromage (Cantal entre deux et bleu d'Auvergne) et du vin (du vin moyen offert par je-ne-sais-plus-qui lors d'une soirée à la maison), puis dose gargantuesque de soupe au potiron (oignons, potiron, poivre, cumin) et pour finir des marrons confits. Miam. J'en salive encore.

Après, mattage de DVD avec Borderline, un N&B de William A. Seiter tourné en 1950, avec Fred MacMurray (pas mal) et Claire Trevor (jeu moyen) : c'est l'histoire de deux agents des stups infiltrés dans des gangs de drogues en plein Mexique. Les deux agents ne se connaissent pas, et chacun croit l'autre du mauvais bord...

Hips

Je rentre tout juste du salon Vins et terroir, et je me suis fait plaisir: - Une bouteille de Syrah (2004), un vin de pays des Côtes du Tarn, - Deux bouteilles de château Bergon-Deltour (2000) un Cahors à laisser encore vieillir un peu, - Et une bouteille de Tokay Pinot Gris vendanges tardives (2000), un vin d'Alsace pas mauvais. Tout cela va rejoindre ma pseudo-cave qui s'étoffe peu à peu.

Princesse s'est amusée dans la partie terroir, avec l'achat de sortes de confitures qui s'utilisent pour préparer divers plays (je crois). En partant, j'ai craqué sur des marrons confits. C'est comme des marrons glaçés, mais avec beaucoup moins de sucre.

samedi 5 novembre 2005

Films et vins : bien!

La journée a été tranquille: dodo, p'tit déj à base de pain et de Nutella, préparation de mon futur emploi, chouchoutage de Princesse, courses à Paris Store, courses à Auchan, miam miam, puis mattage d'un DVD, Suddenly (Je dois tuer, 1954), un sympathique N&B de Lewis Allen : un tueur névrosé (interprété par Sinatra), contre une modique somme de 500 000 $, doit faire passer de vie à trépas le président des États-Unis dans une petite ville nommé Suddenly. Puis re-boulot...

En parlant DVD, j'ai bien apprécié vendredi soir Que faisaient les femmes..., un film franco-belgo-suisso-canadien très bien joué, où une jeune femme rentre de Montréal en Belgique annoncer à sa famille qu'elle a abandonné ses études de radiologie pour devenir reporter et qu'elle compte bien mener sa vie avec non pas un homme, mais une ravissante jeune femme... Le sujet peut sembler un peu bidon, mais c'est très bien tourné. Voila un film qui sort de l'ordinaire!

Demain, j'irais peut être avec Princesse au salon des vins du sud (au Parc des expos), juste pour me bourrer la gueule affiner mes connaissances des vins du coin. J'aimerais bien aller faire aussi une ballade en forêt, mais suite aux pluies de vendredi, j'ai peur que les chemins soient plein de gadoue.

vendredi 4 novembre 2005

Divaguons sur un cinéma nouvelle génération

Imaginez une salle de cinéma gérée par une association, à l'entrée payante réservée aux seuls membres de l'association, éventuellement accompagnés par des invités (payant eux aussi). Ce serait un système assez clôt, réunissant des passionnés et des gens respectueux.

Hélas, économiquement, ça ne doit pas être bien viable.

Quel dommage.

Changeons la donne: Si tous les membres de l'associations se connaissent (à titre privé), peut-on rentrer dans la cadre d'une projection privée ? Imaginez, si tous les membres cotisent 10 euros par mois, le nombre de DVDs qui pourraient être achetés!

jeudi 3 novembre 2005

Gaumont Wilson

Les faits: Après le boulot, je vais au cinéma avec ma douce. Les billets de cinéma ne sont pas gratuits, on les PAYE, puis on s'installe dans la salle, pour regarder Les Noces funèbres de Tim Burton, en VO. Chouette, après le quart d'heure de PUB, on constate qu'il n'y a pas beaucoup de monde : les conditions optimales sont réunies (pas de gamin qui braille, pas de jeunes écervelées qui gloussent au moindre changement de scène...). Et alors tout part en couille : il a régulièrement des coupures sons, ce qui est inacceptable, mais en plus, on est gratifié d'un défilé incessants de CONNARDS qui ouvrent la porte, restent scotchés un moment, constatent que le film tourne bien, et hèlent à leurs potes CONNARDS aux aussi que Si si, il y a bien un film ici.

Explications de la situation: Ce soir, c'est la fin du ramadan, et des CONNARDS en profitent pour foutre le bronx (attention, je ne fais pas l'amalgame entre les musulmans et les CONNARDS, même s'il y en a, comme partout et ce pour toutes les religions). Il y a eu des troubles en début d'après-midi à l'UGC qui a été contraint de fermer quelques heures. Et au Gaumont Wilson, ce soir, pour éviter des complications (malgrè des hordes de CRS qui arpentent les rues), la direction a décidé de laisser ces CONNARDS faire chier les spectateurs dans les salles. C'est inaceptable, c'est du foutage de gueule. On PAYE, on se coltine de la PUB, le son est POURRI et en plus, maintenant, on laisse des troubles-fêtes nous emmerder ?

C'est décidé, je ne remettrai plus jamais les pieds au Gaumont Wilson. Le cinéma, plus généralement, prend une tournure de plus en plus pourrie, et mon Home-Cinéma est de plus en plus confortable. C'est une bête histoire de rapport qualité-prix. Même avec des tarifs préférentiels, deux places de ciné, c'est le coût d'un DVD trois à six mois après sa sortie! Et chez soi, on a un son toujours correct, une image nickel, pas de visites intemprestives... (on peut aussi louer ou emprunter, ça coûte encore moins cher)

A Toulouse, il ne reste d'acceptable que l'Utopia (pour ses spectateurs plus civilisés et ses films de moins grande distribution) et le Gaumont de Labège, techniquement impeccable mais géographiquement un peu trop éloigné.

mercredi 2 novembre 2005

Miam-miam, bla-blatage et photographie

Huats a mangé à la maison hier soir. Il a papoté littérature et New-York avec Princesse, puis il nous a montré les photos qu'il a prit lors de son séjour outre-Atlantique. Le voyage qu'il a fait avec sa douce donne envie! L'architecture, les monuments, les quatiers typiques... que de choses à visiter et à photographier!

En parlant photo, je me suis éclaté ce midi: vers 12h30, le ciel était magnifique, et j'ai vraiment regretté de n'avoir qu'un seul objectif avec moi (il me fallait un grand angle, snif!). Devrais-je prendre mon gros sac photo le midi et me trimbaler systématiquement tout mon bazar ? J'ai aussi visité l'église des Jacobins, elle est vraiment majestueuse (bien qu'un peu vide), avec ses grands vitraux qui colorent les murs par grand soleil. Même remarque que pour le ciel, il me fallait un objectif grand angle, mais ce n'est pas grave, j'y retournerais bien équippé un autre midi.